Marie Curie
lycée
Marseille
 

Gouter scientifique du 22 février

lundi 5 février 2018, par Sylvie Malolepsy

Un peu de culture scientifique avant les vacances d’hiver :

nous recevrons jeudi 22 février à 17h en salle polyvalente
Frédéric FIORE du CIPHE qui est à la tête du département de transgénèse murine de ce laboratoire.

Il évoquera les nouvelles technologies de modification intentionnelle du génome des animaux (en particulier des souris) et en quoi ces technologies éclairent le champ scientifique. Il sera question de CRISPR-CAS9 pour les avertis, donc n’hésitez pas à mobiliser vos troupes pour profiter de cette aubaine !

« Dès le début du XXème siècle, la souris s’est imposée comme un modèle en biologie et médecine. Les premières lignées de souris consanguines ont été développées dans les années 1920. Au cours des élevages, de nombreux mutants ponctuels ont été caractérisés et ont permis aux biologistes de travailler sur des mutants naturels en reliant la fonction à un gène (génétique inverse). Les années 1980 ont été marquées par la découverte des technologies entraînant la modification intentionnelle du génome de la souris par transgénèse additive et par recombinaison homologue dans les cellules souches embryonnaires de souris. Cette dernière approche ayant été reconnue en 2007 par l’attribution du prix Nobel de Médecine à Mario Capecchi, Oliver Smithies et Martin Evans. La vaste collection de mutants naturels et l’obtention de souris génétiquement modifiées ont permis de donner à la souris une large avance en tant que modèle en biologie et médecine.

Le XXIème siècle a vu naître de nouveaux outils permettant de modifier les génomes révolutionnant totalement la biologie moléculaire tant par leur mise en œuvre facilitée, l’efficacité, le temps et le coût de ces outils. La technologie CRISPR-CAS9 par exemple s’est imposée comme un outil incontournable dans nos laboratoires et au-delà ! Cette technologie ouvre un champ d’étude immense pour l’édition des génomes de toutes les espèces (ou lignées primaires) et la compréhension des mécanismes moléculaires. Cet engouement légitime de la communauté doit aussi s’assortir d’une prudence afin d’appréhender les limites et les risques de chaque nouvel outil. »

 
lycée Marie Curie – 16 bd Jeanne d'Arc - 13005 Marseille – Responsable de publication : Mme Gisèle ALCANIZ, Proviseure du lycée
Dernière mise à jour : mardi 11 décembre 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille